Avocat de divorce

Séparation : quelles sont les obligations d’un médiateur familial ?

La séparation est un acte qui permet de générer beaucoup de problèmes. Alors, pour qu’elle se passe dans la quiétude, il faut se faire accompagner par les professionnels. Celui qui est en mesure d’offrir son accompagnement dans le cadre de la gestion des problèmes familiaux au moment d’une séparation est le médiateur familial. Quelles sont les différentes prérogatives d’un médiateur familial ? Dans la suite de cet article, vous allez trouver ce que doit faire un médiateur familial dans le cadre d’une séparation.

Le médiateur familial, une responsabilité confidentielle

Le médiateur familial a pour mission d’assurer la médiation entre les ex-conjoints. Ce travail peut être effectué par un professionnel du droit. Mais, sans accréditation, il ne peut pas faire ce travail. Lorsqu’il est accrédité, il a l’obligation de respecter certaines règles. La première est relative à la confidentialité. En effet, le médiateur familial encore appelé la médiatrice ne peut révéler ce qui se dit au cours d’une médiation. Il doit respecter cette règle même quand la médiation n’a pas marché. Néanmoins, il ne pourra pas s’opposer si les ex-conjoints décident de dévoiler le contenu de la médiation. En plus de la confidentialité, il doit faire preuve de neutralité dans sa mission. Pour cette raison, il ne doit pas assister un ancien collaborateur.

Par ailleurs, le médiateur familial ne peut pas prendre par exemple de décision au nom des ex-conjoints. Il ne peut pas non plus donner des opinions sur le plan juridique. Étant donné qu’il doit être neutre, il ne peut pas prendre position pour un ex-conjoint ni le représenter.

Les obligations d’un médiateur familial

Pour assurer sa mission, le médiateur familial doit éviter certaines choses. Mais, il a l’obligation de mener d’autres actions. En effet, il doit premièrement veiller que les ex-conjoints soient en mesure de s’exprimer. Il doit même mener des actions pour créer le cadre adéquat. Au cours de la médiation, la tension peut monter de la part des ex-conjoints. Il lui revient d’instaurer un mécanisme afin qu’il ait du respect pendant la médiation. Il doit aussi veiller à l’égalité pendant les audiences de médiation. Lorsque les ex-conjoints ont des enfants, le médiateur a un travail délicat à faire. Puisque chacun des époux vise son intérêt. C’est au médiateur de les amener à considérer l’intérêt de leurs enfants. Il a l’obligation de mener ces différentes actions au cours des séances de médiation.

Qu’est-ce que le médiateur peut faire ?

En dehors des obligations du médiateur familial, ce dernier a la possibilité de prendre des initiatives. Ainsi, il peut décider de mettre fin à la médiation quand cela le chante. Mais, il doit le faire dans l’intérêt non seulement de la médiation, mais aussi des ex-conjoints. Il peut aussi fournir de manière générale les informations sur le plan juridique. De plus, si les ex-conjoints ont besoin de conseils juridiques, il peut leur faire des suggestions dans ce sens. C’est de cette manière qu’il doit assurer sa mission de médiation.

Un médiateur familial doit, pour assurer sa mission, éviter certaines actions et doit faire d’autres. Sa mission va prendre fin lorsque les ex-conjoints vont s’entendre ou en cas d’absence d’entente.

Tags: No tags

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *