erreurs à eviter avant le divorce

Quelles sont les erreurs à éviter avant un divorce ?

Dans la majorité des cas, les procédures de divorce peuvent prendre assez de temps et se montrer déconcertantes. Ce qui amène beaucoup de personnes à commettre quelques erreurs pouvant fragiliser leur situation de personnes en instance de divorce. Alors, que faut-il éviter de faire avant et pendant une procédure de divorce ? Découvrez dans cet article plusieurs de ces erreurs afin de mieux vous comporter.

Avoir des comportements irresponsables

Dans un couple en phase de divorce, il existe certaines habitudes qui sont jugées irresponsables par les juges lors des audiences. Ce qui peut être en défaveur de l’auteur de ces actes pendant le prononcé du jugement. L’un de ces comportements constituant une infraction est l’abandon du domicile conjugal. En effet, le fait de quitter son domicile conjugal sans avoir l’autorisation d’un juge constitue une faute qui peut s’avérer fatale. Et cela, même si les démarches du divorce sont sur le point d’être lancées.

La meilleure option dans un tel contexte, étant donné que la rupture est presque consommée, est de demander à vivre séparément avec son conjoint. Cette demande peut être émise dans les différentes requêtes du divorce au juge aux affaires familiales. Pour ce faire, il est possible de déposer une main courante au commissariat s’il s’avère que son époux est violent. Néanmoins, lorsqu’il est question d’une procédure de divorce à l’amiable, il est possible de quitter le domicile conjugal.

Par ailleurs, un autre comportement à éviter est la publication d’informations personnelles :

  • Sur les réseaux sociaux ;
  • Par des SMS ;
  • À travers des courriels ;
  • Etc.

Cet acte irrationnel peut être utilisé à l’encontre de son auteur lors du jugement.

Faire preuve d’extrême négligence

Dans une procédure de divorce, il existe surtout deux actions de négligence qui semblent récurrentes. Il s’agit du manque de constitution des documents nécessaires pour le divorce et de l’acceptation des clauses d’un contrat de divorce juste pour être libéré.

En effet, pour pouvoir accélérer la procédure de divorce, il est important de veiller à avoir une copie de tous les documents requis à temps. Et cela bien avant d’engager ou de lancer la procédure. Alors, le mieux est de se renseigner auprès d’un avocat spécialiste du divorce pour avoir des informations sur l’ensemble des pièces à réunir. Il faut surtout détenir les papiers justifiant son état civil ainsi que son patrimoine.

De même, l’intention de finir rapidement avec le divorce amène l’un des époux à accepter un divorce à l’amiable. Ainsi, cela le contraint à accepter des arrangements et compromis qu’il risque de regretter plus tard. Par conséquent, il est recommandé d’être ferme lors de la procédure et attentif aux moindres détails. Notamment lorsqu’il s’agit du partage des biens et de la garde des enfants. Il ne sert à rien de vite divorcer pour après avoir des regrets sur la procédure adoptée pour y parvenir. Du coup, le divorce sans juge n’est envisageable que s’il arrange les deux parties.

Se montrer imprécis sur certains points

Dans le cadre où la résidence principale est accordée à l’un des époux lors des négociations du divorce, un droit de visite est généralement permis à l’autre conjoint. Il revient alors aux parents de s’entendre sur la programmation et la fréquence de cette visite. Cependant, s’ils ont des difficultés à se comprendre, alors ils doivent recourir à la convention de divorce. Cela peut être sur décision judiciaire ou mieux grâce à une procédure amiable.

À cet effet, il semble nécessaire d’être précis en évitant les formulations très vagues. Surtout en matière d’éléments temporels.

II est également utile de notifier qu’il faut continuer à honorer ses obligations financières tant qu’une décision judiciaire n’a pas encore été prise. Le loyer, les factures d’électricité, les impôts… sont à payer jusqu’à la décision finale.

En somme, avant et même pendant une procédure de divorce, plusieurs erreurs sont commises par les futurs divorcés. Ce qui déclenche de nombreuses conséquences fâcheuses lors des jugements et après le prononcé du divorce. Ces erreurs sont donc à éviter à tout prix.

Tags: No tags

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *