juge d'instruction

Ce qu’il faut savoir sur le métier de juge d’instruction

Aujourd’hui, toute personne enfreignant la loi et portant atteinte aux intérêts de la société doit être jugée au tribunal judiciaire. Ainsi, pour enquêter, faire des recherches, et analyser les informations sur cette affaire, il faut saisir un juge d’instruction. Vous aimeriez avoir des informations sur le métier de juge d’instruction ? Découvrez alors ci-après tout ce qu’il faut savoir sur ce métier.

La nature du travail

Le juge d’instruction est celui qui est chargé de faire des enquêtes sur les crimes ou les délits un peu complexes. Il recueille les témoignages, procède à l’interrogatoire et organise les travaux de la police judiciaire.

En effet, le juge d’instruction est saisi par le procureur de la République lorsqu’un crime est commis pour l’ouverture d’une information judiciaire. Il peut être saisi aussi par une victime qui se constitue partie civile.

Par ailleurs, la position du juge d’instruction lui permet non seulement de faire des enquêtes, mais de prendre aussi des décisions. En tant que magistrat, il exerce son métier par commission rogatoire. Il a le droit de délivrer des mandats d’arrêt, d’ordonner des perquisitions, de mettre les suspects à l’épreuve. Lorsqu’il a des doutes sur un suspect, il peut demander au juge des libertés et de la détention, un placement en détention provisoire du suspect.

La carrière du juge d’instruction

Au cours de la carrière d’un juge d’instruction, il a la possibilité d’évoluer plus facilement en changeant de spécialisation. Un juge d’instruction en faisant une demande peut exercer la fonction d’un juge d’instance, juge des libertés et de la détention. Après avoir fait cette demande, il faut qu’elle soit acceptée par la hiérarchie.

Pour qu’un juge d’instruction monte en grade, il doit remplir quelques conditions. La première est qu’il est inscrit au tableau d’avancement sur décision de son supérieur hiérarchique. Pour ce qui est de la deuxième condition, il doit pouvoir justifier 7 années d’ancienneté dans le métier.

Quelques qualités qu’il faut avoir pour être juge d’instruction

Pour être juge d’instruction, il faut obligatoirement avoir quelques qualités. Pour cela, il faut maîtriser le Code pénal, avoir une bonne gestion administrative des pièces et dossiers, être autoritaire et autonome. Il faut aussi avoir un sens d’écoute et s’engager à respecter le code de procédure pénale.

Le métier de juge d’instruction nécessite une certaine disponibilité et aussi une résistance vis-à-vis de la pression médiatique dans certains dossiers.

Salaire d’un juge d’instruction

Le salaire d’un juge d’instruction varie en fonction de ses années d’expérience. À cet effet, un juge d’instruction en début de carrière perçoit un salaire de 2600 € net par mois. Au bout de 6 ans d’exercice, il peut percevoir jusqu’à 3 700 € net par mois.  Par contre, lorsqu’il est en fin de carrière, le juge d’instruction gagne environ 6 800 € net par mois.

Formation pour finir juge d’instruction

L’accès au métier est possible en passant un concours qu’organise le ministère de la Justice. Ce concours est destiné aux titulaires d’un master 1 (bac +4) avec un diplôme d’IEP (Institut d’Études Politiques). Après l’admission à ce concours, la formation proprement dite se déroule à l’École Nationale de Magistrature (ENM) dont le siège est à Bordeaux.

La formation des élèves magistrats dure 31 mois composée d’une partie théorique et de nombreux stages pratiques.

Tags: No tags

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *